Invagination intestinale : une urgence à ne pas négliger

L’invagination intestinale aigüe fait partie des affections graves du nourrisson et du jeune enfant. Elle doit être traitée le plus vite possible. Dans le cas contraire, les complications risquent d’être fatales pour le patient. Afin d’éviter cela, vous devez connaître les signes qui se produisent si jamais votre enfant présente une invagination intestinale.

Invagination intestinale : définition

On parle d’une invagination lorsqu’une portion de l’intestin, quelle que soit sa localisation, s’engouffre tel un doigt de gant dans la portion en aval. Il y a ensuite la formation d’un boudin d’invagination composé d’une tête et d’un collet. Elle se localise la plupart du temps au niveau du carrefour où l’iléon et le côlon se rencontrent. L’invagination intestinale aigüe est surtout rencontrée chez les nourrissons

Avez-vous vu cela : Consulter régulièrement les sites d’actualité : pourquoi est-ce important ?

Elle peut entrainer de graves complications comme : une occlusion, une ischémie (arrêt de la circulation sanguine dans la portion étranglée). Cela risque ensuite d’évoluer vers une perforation du tube intestinal ou une nécrose. À ce stade, il faut effectuer une intervention chirurgicale dans le plus bref délai. Continuer à lire pour des conseils supplémentaires.

Invagination intestinale : les signes d’alerte

Si votre bébé présente les signes ci-dessous, allez immédiatement aux urgences.

Sujet a lire : Comment fonctionne une entreprise industrielle : Du début à la fin

  • Il souffre de douleur intense : il crie et pleure avec agitation. Cela se produit fréquemment avec un intervalle de temps de 20 minutes environ, qui se rapproche de plus en plus au fil du temps. Les pleurs sont alternés par une période d’accalmie où l’enfant peut paraître en bonne santé et serein.
  • S’il arrive déjà à s’exprimer, il se plaindra de douleur abdominale intense. 
  • Il devient pâle.
  • Il refuse totalement de téter pour le nourrisson. Pour les jeunes enfants, ils refusent catégoriquement tous les aliments.
  • Les selles sont glaireuses et teintées de sang, parfois de couleur brunâtre.
  • Des vomissements à répétition : au début alimentaire, ensuite jaunâtre ou verdâtre. 

Quelles sont les causes ?

L’invagination intestinale aigüe est idiopathique, sans cause évidente. La plupart du temps, elle survient chez les nourrissons et les enfants en bonne santé. Mais si vous faites un petit recoupement des événements antérieurs, le patient aurait été affecté par une infection virale ou ORL (surtout durant l’hiver). Cela a entrainé une inflammation des ganglions lymphatiques du tube digestif (dans les mésentères), ce qui a favorisé l’invagination. 

Elle peut être secondaire à des lésions des parois intestinales : des polypes, une inflammation du diverticule de Meckel, une tumeur, etc. 

Il est possible que certaines pathologies en soient aussi les causes : 

  • Le lymphome, 
  • La mucoviscidose : une anomalie de la viscosité du contenu intestinal
  • Un syndrome hémolytique et urémique : des troubles vasculaires intestinaux.
  • Le purpura rhumatoïde : des micros vascularites au niveau de la partie proximale de l’intestin grêle.

Si votre enfant a subi une intervention chirurgicale de l’abdomen (pour enlever une tumeur volumineuse), l’invagination peut être une complication de cette dernière. Dans ce cas, elle se situe généralement au niveau de l’iléon.