Soulagement des douleurs : top 3 des plantes les plus utilisées

Certaines plantes renferment des principes actifs ou des propriétés anti-inflammatoires qui pourront être efficaces sur notre organisme que les médicaments classiques, sans effets secondaires pour traiter ou lutter contre les peines du quotidien. Explorez dans cet article la sélection des plantes les plus utilisées pour mieux soulager vos douleurs.

Le CBD, le fameux antidouleur chronique

Tout le monde se demande si le CBD n’est pas une drogue. Cette plante ne présente pas d’effet euphorisant ni addictif donc le chanvre n’est pas considéré comme une drogue. Le cannabidiol est un antidouleur naturel qui possède des propriétés exceptionnelles. Il réduit les inflammations de l’organisme et joue un rôle contre les douleurs à travers son action sur la sérotonine et le glutamate, liés à la perception et à la régulation de la douleur. Il apaise les spasmes, l’anxiété, la dépression et les souffrances musculaires. D’après les études, le CBD s’avère être un sédatif efficace pour soulager différentes maladies chroniques. Le chanvre fait partie d’une plante dioïque, il se compose de plants mâles et femelles. Les premiers fécondent les secondes pour que celles-ci portent les grains de chanvre. Si la plante ne génère pas après ce processus de pollinisation, les fleurs apparaîtront et ces dernières peuvent être utilisées au moment du déracinement du CBD. Si vous avez besoin des informations complémentaires, naviguez sur ce site

Avez-vous vu cela : Escape the Routine: 6 Ways to Celebrate a Unique Bachelorette Party

L’écorce de saule blanc, efficace contre les douleurs articulaires 

L’écorce de saule blanc est utilisée pour lutter contre tous types de douleurs et d’inflammations, plus précisément tout ce qui est lié avec le système locomoteur tel que, l’arthrose, les rhumatismes inflammatoires, l’algodystrophie ou encore les céphalées, les migraines, les névralgies, les états fébriles et grippaux. L’écorce est la partie riche en acide salicylique, elle est utilisée en phytothérapie et permet de combattre la fièvre et soulage les douleurs articulaires. La question se pose alors, comment l’utiliser ? C’est simple, vous pouvez le faire sous forme de cures de 1 à 3 mois et en infusion, 5 à 10 g d’écorce titrée à 1,5 % de dérivés salicylés, à faire bouillir pendant 5 minutes. Si vous êtes allergique à l’aspirine, l’écorce de saule blanc n’est pas faite pour vous. 

La camomille, une puissante anti-inflammatoire. 

La plante de camomille est réputée pour ses caractéristiques digestives et apéritives. Vous pouvez l’utiliser sous forme d’infusion, d’extrait fluide, d’huile essentielle et d’hydrolat. La plupart des gens se servent de cette plante pour soulager les inflammations en lien avec le système digestif, le stress, les muscles, les règles douloureuses et tout type de douleurs. Il existe plusieurs sortes de camomilles comme romaine ou noble, matricaire ou allemande, odorante ou discoïde, puante, inodore, sauvage et beaucoup d’autres. Il vaut mieux demander aux aînés ses formes si vous n’arrivez pas à les distinguer avec les autres plantes, pour éviter les poisons dégagées par d’autres plantes. 

A lire en complément : Outil d’apprentissage de langues : en quoi consiste exactement l’API ?

Elle est considérée comme une anti-inflammatoire efficace grâce à ses nombreux principes actifs tels que :

  • Acides phénoliques ;
  • Flavonoïdes ;
  • Procyanidols ;
  • Coumarines ;
  • Chamazulène, etc.

CATEGORIES:

Actu